partager

ce que veulent dire nos étiquettes

L’étiquetage de produits est essentiel puisqu’il nous renseigne sur de multiples informations concernant le produit. Mais encore faut-il s’y retrouver, car lire une étiquette alimentaire, c’est un peu comme lire du chinois. Aussi, pour vous aider à décrypter l’étiquette et à déceler les informations importantes, je vous propose ce petit guide.

Quelles sont les informations importantes d’une étiquette alimentaire ?

Une étiquette de produits alimentaires contient plusieurs informations, dont la liste des ingrédients. C’est sans doute l’information qu’on regarde en premier lorsqu’il faut choisir un produit parmi plusieurs options. Les ingrédients sont listés par ordre décroissant en fonction du poids, ce qui signifie que le plus présent est mentionné en premier. La liste contient des ingrédients naturels, mais également des additifs notés en « E xxx ». Il s’agit des conservateurs, des édulcorants, des colorants, des émulsifiants, des exhausteurs de goût et autres éléments servant en général à masquer la mauvaise qualité d’un aliment.
Puis, il y a la date de consommation qui peut s’exprimer soit en DLC, soit en DLUO. La DLC ou Date Limite de Consommation est la plus courante, elle indique qu’un produit n’est plus consommable à partir de la date fixée. Quant à la DLUO ou Date Limite d’Utilisation Optimale, le produit est toujours consommable après la date fixée, mais les qualités nutritionnelles et gustatives sont altérées.

Comment fonctionne l’étiquetage nutritionnel ?

L’étiquetage nutritionnel est obligatoire selon la réglementation européenne pour les fabricants qui souhaitent mettre en avant les qualités nutritionnelles d’un produit. C’est essentiel pour prouver que les allégations du fabricant sur la santé sont légitimes. Ainsi, si le produit contient par exemple de l’Omega 3, il faut spécifier la quantité en gramme. Mais vu que cette information est inutile sans connaissance de la dose recommandée, des indicateurs doivent être proposés. Il s’agit des apports journaliers recommandés (AJR) ou/et des apports nutritionnels conseillés (ANC). L’AJR propose une indication adaptée à toutes catégories de personnes notamment pour les vitamines et les sels minéraux. Il faut savoir qu’un excès en vitamine A et D est néfaste pour la santé. Pour l’ANC, elle propose une indication spécifique à chaque individu selon le sexe et l’âge. Ainsi, on peut différencier les besoins d’une femme qui allaite à celui d’un adulte moyen.

Comment choisir en fonction de l’étiquette d’un aliment ?

Pour mieux choisir les produits alimentaires, il faut comparer plusieurs points de l’étiquette. Le premier conseil que je vous donne est d’opter pour un produit avec une étiquette plus courte. Plus la recette du produit est simplifiée, plus les transformations industrielles sont moins importantes. Si vous êtes face à des produits avec une taille d’étiquette identique, mon astuce c’est d’opter pour celui avec le moins de sucre. D’ailleurs, je vous invite à éviter le plus possible les produits avec du sucre ajouté. Optez plutôt pour un produit qui contient essentiellement des ingrédients qu’on peut avoir dans nos placards. Quant aux additifs, vous optez soit pour un produit qui n’en contient pas, soit pour un produit avec une infime quantité. Pour la qualité du produit en général, fiez-vous à la présence du label AB et label rouge.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Romain cuisine -Simple, rapide mais avec plaisir
Close Cookmode